Les Chiapas

05 mai 2006

JOURS  57 à 60      du 2 au  5 mai 2006

Nous voici enfin rendus dans la magnifique région des Chiapas, au  Mexique.  Le paysage est totalement différent de tout ce que nous avons vu jusqu'à présent.  Les montagnes abruptes et solides, la jungle envahissante et chantante, le climat chaud et humide, l'ambiance calme et ... zen, oui voila la bon mot, ZEN...

417_palenque_maya_bell      418_palenque_maya_bell

Nous nous installons dans le camping Maya Bell, qui se trouve a 15 minutes de marche de site archéologique de Palenque.  L'endroit est tout simplement majestueux...  La nature prime sur tout ici.  La verdure de la jungle nous enveloppe.  Les chants des oiseaux et des immenses cigales nous bourdonnent aux oreilles constamment.  Et le cri si particulier des singes hurleurs nous fait frissonner et nous intrigue à chaque fois. Le rythme est plutôt ... "smooth", doux et paisible. Vraiment, l'ambiance qui reigne a Mayabell fait étrangement penser aux années peace and love.

En soirée, le 2 mai, nous allons faire la découverte du village  (el Centro) de Palenque.  Le centre est particulièrement animé.  Il y a beaucoup de vie, beaucoup de gens, beaucoup de circulation.  Nous faisons l'achat de fruits et d'oeufs en vue du déjeuner d anniversaire d'Alexanne.  Impossible de trouver un gâteau... 

Retouver notre route vers le camping est une aventure en soi!  Ouf!!! 

Mercredi 3 mai 2006:  BONNE FÊTE ALEXANNE !!!!
411_palenque_bonne_fete_alexanne  410_palenque_bonne_fete_alexanne  416__palenque_bonne_fete_alexanne

Nous profitons du sommeil de notre grande fille pour décorer la roulotte de dizaines de ballons de fête !  Surprise Pitchounette!  Nous soulignons cette journée bien spéciale par un bon déjeuner aux crêpes.  Hummm.....

Nous allons voir les cascades Agua Azul qui se trouvent à environ 65 KM de Palenque.  C'est très beau comme endroit et nous pouvons nous baigner dans ces cascades d'eau turquoise qui se déroulent comme un grand ruban à travers les montagnes.  L' eau est fraîche, ce que nous apprécions dans cette chaleur torride...
423_agua_azul1                   420_agua_azul1 

À notre retour au camping, nous faisons la rencontre d'une autre famille québécoise qui sont en voyage sur la route.  Sophie, Hugues et leurs 2 enfants, William et Roxane, ont voyagé en Westfalia jusqu'à la terre de feu.  Ils sont maintenant sur le chemin du retour.  Quelle belle rencontre !!  Nous passons une très belle soirée en leur compagnie au petit resto du Maya Bell.  Bonne bouffe, jolie musique "live"  et agréable compagnie, quoi demander de plus?!

445_palenque_maya_bell_restaurant

Pour en connaitre plus sur la belle aventure de nos copains de Longueuil cliquer sur ce lien:

holalesameriques.blogspot.com


La journée du 4 mai est tout aussi splendide. 

Nous allons visiter le magnifique site de palenque.  C'est absoluement ... magique, et indescriptible.  Il nous est difficile de trouver les mots justes pouvant rendre justice à cette expérience.  Les bâtiments sont enveloppés par l'intense végétation luxuriante. Nous avons pris un sentier dans cette jungle pour nous rendre au site.  Dans ce sentier, un cours d'eau descend en cascades paresseuses dans des formations rocheuses arrondies par l'eau, et entourées de ruines enfouies sous les racines et les plantes.  Une symbiose parfaite de la nature avec les constructions humaines. Vraiment, tout ici est zen...
456_palenque_les_ruines                460_palenque_les_ruines   

461_palenque_les_ruines                     462_palenque_les_ruines      

La visite du site de Palenque s,est déroulée sous un soleil implacable!  Il fait chaud et il faut vite trouver de l'ombre et de l,eau après avoir escaladé chaque temple. Palenque est très grand et majestueux!  Et ce,  malgré que seulement 5% du site ne soit ouvert aux visiteurs.  Le reste est toujours caché par la végétation.


468_palenque_les_ruines1
Nous y rencontrons Sophie , Hugues et leurs mousses lors de notre visite.  Les enfants s'amusent comme des p'tits explorateurs fous dans les nombreux tunnels et corridors du Castillo.

494_palenque_les_ruines    495_palenque_les_ruines

Palenque est notre grand coup de coeur à toute la famille!

491_palenque_les_ruines1

L'après-midi est tout autant une aventure...  En effet, nous décidons de faire réparer une fuite d'essence que François a trouvé sous le camion.  Nous choisissons ce qui nous semble être le meilleur garage et, surprise!  Qui nous fait de grands saluts?  Hugues qui se trouve au même garage!!  Il fait réparer la direction du wesfalia.  Donc, après-midi instructive à parler mécanique en espagnol.  Notre camion est réparé assez rapidement avec des moyens assez imaginatifs du mécanien, pour la somme de 150$.... pesos évidemment!  (environ 20$).  Hugues doit être un peu (beaucoup) plus patient...  La réparation prend l'après-midi... jusqu'à 20h00!  Nous terminons cette journée avec un bon souper communautaire de poisson. Encore une superbe soirée en excellente compagnie.  Discussion, rires, photos de voyage, itinéraire, vino tinto y cerveza.... la soirée se termine tôt le matin du 5 mai.

Nos copains nous quittent le 5 mai pour se diriger vers Veracruz.  Nous profitons de cette journée pour relaxer et faire de l'internet.  visite du zocalo  en soirée.  Nous quittons Palenque le lendemain matin de bonne heure pour entreprendre la route montagueuse qui nous mènera à San Cristobal de las Casas.


JOUR 61            le 6 mai 2006

Départ tôt ce matin de Palenque pour entreprendre la route vers San Cristobal de las Casas.  Il s'agit d'une distance de seulement 174 KM ,  mais pour laquelle nous devons prévoir 7 heures de route.  En effet,  nous ferons une ascension de 2150 mètres (plus de 6900 pieds)  en serpentant les montagnes du Chiapas, sur une route étroite à 2 voies,  au bord de précipices et, bien souvent, sans garde-fou.    Et pour pimenter le tout (on est au Mexique, non?),  il est fréquent de croiser de gros autobus et camions qui roulent plutôt vite...  La signalisation...? Sans commentaire!

529_la_route_vers_san_cristobal    576_vers_tuxtla_gutierrez_precipice_sans_garde_fou    531_la_route_vers_san_cristobal

Nous réalisons que la montée est plus facile que la descente qui exige une répartition entre le freinage moteur par compression, les freins réguliers du camions et les freins électriques de la roulotte;  une vraie gymnastique du freinage digne des jeux olympiques !

Pause-sourire: En arrivant en-haut d'une colline, nous sommes stoppés par une petite corde tendue à travers de la route par de petites vendeuses de mangues.  Comme nous nous apprètons à partir, Frédéric remarque qu'il y a deux 536_la_route_vers_san_cristobal_dulces_para_los_ninos1jeunes enfants avec elles.  Il crie alors "On a des bonbons pour les enfants!".  Nous offrons donc un suçon à chacun des 2 enfants quand l'une d'elle s'écrie "DULCES".  C'est alors que nous voyons une dizaine d'enfants arriver en courant à toutes jambes vers le camion .  En quelques secondes, nous sommes entourés par ces petits visages tous souriants et ces petites mains tendues.  Nous distribuons en rigolant des suçons à chacun d'eux.


Le trajet se déroule malgré tout très bien.  Le paysage est superbe! C'est vraiment l'une des plus bel541_la_route_vers_san_cristobal_completement_bloquele route du pays.  La plus grande difficulté que nous rencontrons est la traversée du vilage de Cuxulja... Imaginez:  tirer une roulotte dans une rue rétrécie à une voie par des collectivos stationnés d'un côté et des kiosques de fruits de l'autre,  en plein milieu d'un marché surpeuplé de monde qui déambule dans tous les sens,  avec un traffic semblable au métropolitain le vendredi pm venant des 2 directions et qui se querelle cette unique voie,  sans oublier les foutus gros autobus qui se pensent roi !  L' ENFER !!! 


Une seule solution s'impose.  Pendant que François grimpe le camion sur le trottoir en repoussant gentiment les petites vendeuses de bananes, tout en essayant de ne pas écraser les grands-mamans avec leurs paniers sur la tête et les milliers de chiens errants,  Annie et Alexanne s'en vont une vingtaine de mètres plus loin pour littéralement bloquer la circulation.  Voyant leur manoeuvre désespérée (mais efficace!)  une dizaine de policiers armés accourent pour corriger la situation.  Finalement, nous pouvons reprendre la route quelques minutes plus tard. 

Quelques élévations et descentes supplémentaires et nous arrivons à destination.  Le trajet aura duré environ 7 heures, comme prévu.  Nous nous installons derrière l'Hotel Bonampak de San Cristobal de Las Casas.  Nous sommes évidemment les seuls campeurs ici...  Le climat plus frisquet des montagnes nous procure une bonne nuit de sommeil... 

JOUR 62     le 7 mai 2006

Réveil tardif après une bonne nuit reposante.  La journée du 7 mai est fertile en événements. Nous avons droit à un "concentré-de-San-Cristobal" pur à 100%. 546_san_cristobal_marche_zapatiste

Premièrement,  une équipe de "futbol" vient pratiquer juste à côté de notre roulotte...

Deuxièment, nous entendons au loin ce qui semble être une parade avec cris et trompettes.  Mais lorsque nous tentons de nous rendre au centro, nous constatons que la rue est bloquée par quelques centaines de personnes, surtout des indiens, qui prennent part à une manifestation zapatiste.   

On arrive tout de même au zocalo.  Et qu'est-ce qu'on y voit?   Une vraie parade, avec musiciens et chars allégoriques!  Des personnes déguisées en grosses femmes avec des têtes de monstres (??????) se dandinent sur le trottoir.  L'un de ces "monstres"  enlève son masque pour nous parler et... iiisshhh... c'est guerre mieux sans masque!!  Il nous explique que c'est aujourd'hui la fête de la Vierge, avec une haleine qui laisse croire que le fête est en cours depuis longtemps déjà!   
549_san_cristobal_parade_pour_la_fete_de_la_vierge   551_san_cristobal_parade_pour_la_fete_de_la_vierge   552_san_cristobal_parade_pour_la_fete_de_la_vierge

Nous assistons aux discours des organisateurs de la manifestation et c'est vraiment très intéressant.  Le fait d'assister à cet événement offre une belle opportunité aux enfants d'être sensibilisés à la réalité de ces communautés. 

557_san_cristobal_manifestation_zapatiste             561_san_cristobal_manifestation_zapatiste

C'est assez incroyable de voir tous ces habitants, pour la plupart des indiens, se réunir ainsi pour faire valoir leurs droits, et ce , avec les moyens de communication qu'ils ont. Ils clament leur opposition à la privatisation de l'eau et de l'électricité, le droit à un accès plus facile au système de santé et d'éducation,  et finalement,  garder leur droit de parole et de manifester.   Vous ne trouvez pas que ça ressemble un peu à chez-nous...? pour voir plus d'images de cette manifestation, allez voir l'album photo dans la marge de gauche;  veuillez noter que toutes ces photos ont été prises avec l'accord des manifestants.

572_san_cristobal_le_marcheNous trouvons le beau marché indien quelques rues plus loin.  Voici l'occasion parfaite pour faire l'achat de belles couvertures de laines colorées qui nous tiendront au chaud cette nuit.  Les prix sont franchement excellents.  Nous remarquons une autre preuve de leur grande solidarité:  les marchands commencent l'offre à un même prix pour les mêmes produits et ne négocient pas sous un certain prix plancher.  Pas pire hein? Vendeurs et acheteurs y sont tous deux gagnants.



JOURS 63 à 66            Du 8 au 11 mai 2006
578_hogar_infantil1

Nous quittons San Cristobal le 8 au matin, pour nous diriger un peu plus vers la côte Pacifique.   Nous nous arrêtons dans une petite ville appelée Ocozocoautla, après 4 heures de routes montagneuses.   Nous nous installons dans un endroit tout simplement charmant:  le Hogar Infantil.

Il s'agit en fait d'un orphelinat pour enfants âgés de plus de 5 ans.  Pour pouvoir rester ici, les enfants doivent aller à l'école,  Alors actuellement, il y a une trentaine de jeunes âgés entre 5 et 20 ans, dont deux jeunes femmes qui vont à l'université.  C'est une organisation vraiment bien.  Si vous voulez en savoir plus allez visiter leur site web à l'adresse suivante: www.hogarinfantil.org   Nos enfants se font des amis assez rapidement.  et, par le fait même, aprennent de plus en plus à se débrouiiller en espagnol. 
585_hogar_infantil_les_nouveaux_amis   587_hogar_infantil_les_nouveaux_amis  596_hogar_infantil_les_nouveaux_amis

Nous terminons notre première soirée autour d'un grand feu de camps avec les enfants de l'orphelinat et  François qui joue  de la guitare.  Nous profitons de notre arrêt ici pour avancer dans les travaux scolaires et la mise à jour de notre blog. 

Nous organisons une petite soirée cinéma en plein air, à laquelle presque tous les jeunes assistent.  Nous donnons notre copie du film "Les  Incroyables " à l'orphelinat.  Tout le monde est très content! 

589_hogar_infantil_les_nouveaux_amisLa journée du 10 mai sera surnommée le jour des bulles!  ou El dia de las burbujas!  En effet, nos 3 mousses partagent le savon bulle que nous avions apporté avec les enfants.   Le terrain est envahie par les bulles de toutes grandeurs et toutes grosseurs!! Par la suite, nous faisons un concours de gomme balloune.  Ha Ha Ha! 

Nous avions apporté un gros sac de gomme balloune et avons pu fournir les munitions à toute la bande de souffleur en herbe!  Quel plaisir!!      

603_hogar_infantil_concour_de_bulle


Nous restons 4 jours au Hogar infantil.  Les enfants y sont très attachants.  Alexanne, Frédéric et Félix se lient d'amitié avec quelques uns d'entre eux, avec lesquels ils passent beaucoup de temps à jouer au "futbol", aux bulles, etc..  Nous avions avons acheté des sacs de guimauves que nous avons partagé les soirs près du feu.  Le cher Orbi adore les "bonbon asado"!! Nous passons ici de très beaux moments

Nous quittons le hogar le 12 mai en matinée avec un petit pincement au coeur... Gloria (12 ans), Orbi (9ans), et aussi Aimé et Alfredo, ainsi que tous les autres, sans oubllier Benito le minuscule petit chien, vous allez nous manquer!

Mexique 5ième partie

retour vers le Monarque    

Posté par monarque à 23:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]